Malile

Projet d'hybridation solaire PV de 42 MW alimentant le développement avec de l'électricité propre à Madagascar.

Trois grandes centrales à fioul lourd (HFO) à Madagascar sont sur le point d’être hybridées avec de l’énergie solaire photovoltaïque grâce à un prêt-relais de 6 millions de dollars de la plateforme REPP au développeur LIDERA Green Power.

Actuellement, 75 % de l’électricité de Madagascar est produite à partir de centrales au fioul lourd et au diesel (HFO), mais le gouvernement souhaite réduire la dépendance aux combustibles fossiles et se tourner vers des sources plus durables. L’hybridation des centrales à combustibles fossiles avec des énergies renouvelables sert à la fois à réduire les émissions, à rendre les sources d’énergie uniques plus résistantes au climat par rapport à la disponibilité de l’approvisionnement, et à augmenter la sécurité énergétique grâce à la diversification des sources.

Selon les plans de LIDERA, 10 MW, 12 MW et 20 MW de panneaux solaires photovoltaïques seront installés à proximité des usines HFO existantes dans les villes de Diego, Mahajanga, et Toamasina, respectivement. Ce faisant, les centrales solaires pourront profiter de l'infrastructure existante, ce qui réduira considérablement les coûts et l'impact environnemental du développement.

Le projet, qui est la première hybridation PV à grande échelle de centrales HFO à Madagascar, est réalisé en deux phases afin de respecter les délais fixés par le gouvernement malgache. La REPP finance la première phase, qui fournira une capacité installée totale de 5,7 MW sur les trois sites. La deuxième phase, de 36,3 MW, est prévue pour le deuxième trimestre 2022.

En août 2021, LIDERA avait installé 2 MW et 1,25 MW de panneaux solaires photovoltaïques dans les usines de Toamasina et Mahajanga, respectivement. Les travaux d'installation de 2,4 MW supplémentaires dans une troisième usine près de Diego sont en cours et devraient être terminés au quatrième trimestre 2021.

Le prêt-relais de la REPP permettra à l’emprunteur de financer les coûts EPC de la première phase, qui, en cas de succès, serviront de preuve de concept visant à encourager d’autres prêteurs à soutenir le développement et la construction de la deuxième et plus grande phase.

Une fois les sites opérationnels, le propriétaire des centrales HFO achètera l’électricité des projets photovoltaïques, puis la revendra au service public national. Le projet devrait apporter des avantages socio-économiques importants à l’économie et à la population de Madagascar en réduisant la dépendance du pays à l’égard du HFO coûteux et en offrant des opportunités d’emploi pendant la construction et l’exploitation de l’usine.

Structure de financement

Date du contrat : le 22 décembre, 2020*
Type de prêt : Prêt-relais
Financiamento da REPP: 6 milhão de dólares

* Clôture financière le 30 juillet 2021

En tant que première hybridation PV à grande échelle de centrales au fioul lourd à Madagascar, le projet Malile est véritablement novateur et, une fois pleinement opérationnel, il contribuera de manière significative aux objectifs du pays en matière d'émissions de GES. Le soutien de la REPP a été déterminant dans le démarrage de la première phase et a permis de prouver le concept à d'autres prêteurs.
- Richard Voisin, CEA, LIDERA Green Power